Intestin fragile ou syndrome du colon irritable

15 à 20% de la population souffre d’intestin fragile, du fait d’une plus grande difficulté à digérer certains aliments, irritants pour le colon. Ce syndrome d’intestin fragile est caractérisé principalement par des ballonnements, des troubles intestinaux, avec des alternances de diarrhées et/ou de constipation. Afin de limiter ces troubles, il est conseillé de: 1/ Privilégier les fibres solubles aux fibres insolubles et de dissocier au sein d’un même repas les féculents avec des fruits et/ou les féculents avec des produits laitiers. 2/ Le produit laitier ou le fruit seront pris plutôt entre les repas en guise de collation. 3/ Privilégier les produits laitiers à base de chèvre ou de soja, en remplaçant le lait U.H.T. et certains fromages fermentés par du yaourt, des fromages de chèvre frais. 4/ Par ailleurs, de par les enzymes de la viande, privilégier plutôt les volailles, les poissons, les oeufs plutôt que les abats, les viandes rouges… 5/ La cuisson est également mise en cause: éviter les cuissons grasses, comme les fritures. 6/ Favoriser la consommation des végétaux: légumes et fruits pour stimuler votre transit intestinal. 7/ Pratiquer au moins 30 minutes de marche par jour (ou au minimum 20 minutes intensives de marche rapide par jour). 8/ Penser à bien mastiquer vos aliments! 9/ Manger dans le calme, à heures fixes et régulières. 10/ Eviter de vous surmener au quotidien pour ne pas être stressé: le stress accentue les troubles liés au syndrome de l’intestin fragile ou irritable. 11/ Dormez à heures fixes et régulières          

Écrit par

Pas de commentaires

Leave a Reply

Message