Régime sans fibres

Ce régime est  le stade le plus strict concernant les fibres : 5 g maximum par jour.                                                                                                                                                       Il y aura une exclusion totale des fruits et des légumes.                                                 Il est situé juste après la diète hydrique, mais il reste transitoire.

1]- Aspect nutritionnel

Ce régime doit pouvoir couvrir les besoins énergétiques des patients le plus vite possible, en atteignant le métabolisme de base du patient en moins de 5 jours après le début de la réalimentation.

Il n’y a normalement pas de problème pour couvrir les besoins en protéines et on cherche à atteindre le plus rapidement possible l’apport protéique de sécurité.

En revanche, bien que la couverture des ANC (apports nutritionnels conseillés) en glucides soit possible, il n’y aura durant cette phase, aucun glucide provenant de fruits et de légumes.

On aura alors des glucides simples provenant du lait et des produits sucrés, et
des glucides complexes en grande proportion.

Pour les lipides, on tablera dans le bas de la fourchette, soit 35 % de l’AET, consommées crues et réparties sur toutes les prises alimentaires.

Il est très possible de rencontrer des risques de carences en :

Vitamine C : sur le moyen ou long-terme, on pourra envisager une supplémentation médicamenteuse.

Vitamine A

Vitamine B9: présents dans les légumes à feuille surtout (supplémentation éventuelle à long terme)

Potassium: essentiellement présent dans les fruits et légumes, on pourra faire diffuser du potassium dans des bouillons de légumes filtrées.

2]- Choix des aliments

Produits laitiers: lait écrémé ou ½ écrémé, yaourts natures ou encore yaourts aromatisés, fromage blanc à 0 ou 20 % de matières grasses, petits suisses, fromages doux avec moins de 45 % de matières grasses.

Produits carnés: viandes de première catégorie, plutôt blanches, poissons maigres, oeufs avec le blanc cuit.

Produits céréaliers:  pain ou équivalent, céréales très raffinées, céréales blanches et de petit calibre : farine, semoule fine, fécule, vermicelles, pâtes alphabet.

Légumes et fruits: aucun n’est permis

Matières grasses: toutes sont autorisées, mais sous forme crues, en quantité contrôlée et à répartir sur toutes les prises alimentaires.

Produits sucrés: sucre, sirops de fruits.

Boissons: eaux plates de source ou minérales, bouillons de légumes ou de fruits passés, filtrés.

Les épices et condiments sont à proscrire.

 

 

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *